Rechercher
  • IFNAT

Restons chez nous



Nous sommes dans une situation inédite qui nous demande de revoir tous nos mode de fonctionnement !

Cette situation inédite, très particulière, nous oblige à nous recentrer sur nous, et nous permettra peut-être de mettre en place de bonnes habitudes.

Chez certains, cela peut créer un véritable vent de panique.

Se retrouver face a soi-même n’est pas dans nos habitudes occidentales, et pas toujours agréable.

Aujourd'hui, nous allons vous livrer quelques conseils et des techniques naturopathiques pour

vivre au mieux cette période!

Les axes à développer pour que votre confinement se fasse de manière optimum


1) Accueillir vos émotions.

Après l'hiver, qui peut entraîner pour certains un trouble saisonnier, arrive ce confinement, qui chamboule émotionnellement.

Vous pouvez mettre en place une chose que l'on n'a pas l'habitude de faire : regardez vos émotions, ressentez les, accueillez-les et exprimez vos besoins.

Surtout si vous confinez à plusieurs.

Cela vous permettra de vous sentir en meilleure harmonie et de faire un point sur vous : êtes-vous sûr de bien exprimer vos besoins aux autres, arrivez-vous à ressentir et définir vos émotions, et en conséquence arrivez-vous à exprimer concrètement vos besoins ?

Le confinement va forcément faire exploser au grand jour certaines zones de tensions.

Difficile alors que vous êtes en pleine visioconférence de gérer les enfants qui crient à côté de vous!

Une bonne organisation est alors nécessaire, basée sur les besoins de chacun.


2) Vous autoriser du repos !

Lors de la formation de naturopathe, les étudiants apprennent les enjeux capitaux et nombreux du sommeil sur notre mental et notre santé.


On n'a pas vraiment l'habitude de le faire, mais justement c'est le temps de s'autoriser à ne rien faire!

Certains peuvent avoir le sentiment d'avoir un planning plus chargé qu'avant, une culpabilité qui ressort de ne pas tout avoir fait en temps et en heure, eh bien c'est le moment de relâcher la pression, de traîner si l'envie vous en dit, et ça n'est surtout pas le moment et culpabiliser.

Une occasion unique vous est donnée pour profiter du moment présent.

Alors comme vos émotions accueillez ce moment présent en vous reconnectant à vous et à votre énergie.

Il est normal d'être déstabilisé car on est passé du FAIRE tout le temps À ÊTRE.

Et nous n’en n'avons pas d'habitude.

Donc une chose qui permet facilement d’accéder à l’ÊTRE, est de se concentrer sur des ressentis physiques.

Prenez le temps de sentir l'eau chaude qui ruisselle sur vous pendant la douche, l'odeur de votre thé du matin, prendre le temps de faire de grandes respirations au réveil, de vous auto-masser… tout cela permet de se reconnecter a vous et à votre être!

3) Soignez votre alimentation !

Ça n'est pas le moment de craquer sur le sucre car n’oubliez pas que le sucre appelle le sucre et cela crée de l'inflammation et les troubles qui en découlent : acidité, douleurs dans les articulations, troubles digestifs, mycose, etc.

On mise sur une alimentation hypotoxique, saine, riche en fruits et légumes frais et de saison, accompagné d’huiles riches en Omega 3, des protéines de bonne qualité, et d'un peu de glucides à index glycémique bas.

Si vous voulez rester en énergie, plus que jamais pendant cette période de confinement, l'activité physique, deuxième technique naturopathique essentielle enseignée lors de la formation après une bonne alimentation, est nécessaire.

Même si vos cours sont annulés, les salles de sport, des profs de yoga, ont mis ligne leur cours et se sont mobilisés, c'est le moment de prendre le temps de faire une petite séance quotidienne !

N'oubliez pas, que l'hormone du bonheur, la sérotonine, est fabriquée quand il y a une dépense physique notamment, donc c'est le moment de pratiquer !

Le mouvement c'est la vie, et bouger, vous oxygéner, permettra la circulation des liquides du corps (sang, lymphe..) qui transportent les déchets, une bonne combustion des graisses, et l'évacuation des toxines!


4) Soigner également votre sommeil!

C'est une période où les rythmes peuvent être un peu déstabilisés, où on pourrait être tenté de se coucher tard.

Rappelez-vous que les heures de sommeil entre 22 heures et minuit comptent doubles, et que la récupération se fait à ce moment-là ! Donc évitez les couchers tardifs et les levers tardifs, qui ne sont pas compatibles avec une énergie vitale haute (et donc pas compatibles avec un système immunitaire performant!).


Voici quelques astuces pour un sommeil plus serein et réparateur :


Maintenir des horaires de sommeil régulier :

  • Allez au lit et se réveiller à la même heure chaque jour.

  • Utilisez votre lit uniquement pour dormir : ne pas y lire ou regarder la télévision!

  • Créez un environnement propice à votre sommeil. C'est le moment de ranger votre chambre, d'enlever les objets inutiles, de disposer même avec simple plaid avec des couleurs chaudes et reposantes.

  • Créez l'obscurité totale pour dormir, et vous exposer à la lumière du jour pendant au moins vingt minutes par jour, la lumière du soleil pénètre alors dans vos yeux, ce qui permettra a votre cerveau de libérer correctement des substances chimiques et des hormones comme la mélatonine, essentielle à un bon sommeil.

  • Dînez tôt ! Mangez au plus tard trois heures avant de vous coucher, et évitez les repas trop copieux du soir qui vont nuire à la qualité de votre sommeil.

  • Aidez votre foie à digérer en y apposant une bouillotte chaude après le dîner, pendant une demi-heure

  • Vous relaxez si besoin en faisant quelques respirations abdominales, les mains sur le ventre. Si la méditation vous tente, testez des applications comme Petit Bambou ou Zenfie, qui vous aideront à pratiquer la méditation de pleine conscience.

Dans un prochain article à venir, nous détaillerons les techniques qui peuvent être mises en place pour bien gérer le stress, primordial dans ce contexte si particulier.


Toutes ces techniques font partie de l’hygiène de vie de base prônée par la naturopathie, confirmées par de nombreuses études !

Vous l'aurez compris, cette période de confinement, si on la regarde sous un angle positif, nous permet apprendre à mieux nous connaître. Et c’est en se connaissant soi-même que l'on est capable d'être dans une écoute active de l’autre.

Choisissez ce temps de confinement pour débuter une quête de sens, pour redécouvrir quelles sont vos vraies valeurs, c'est qui permettra de vous reconnecter à votre bien-être sous toutes ses formes.

Prenez bien soin de vous!

Edwige Fajfer pour l’IFNAT (Institut Français de Naturopathie)

17 vues