• IFNAT

Le sommeil, notre second besoin primaire.


Etudiante en naturopathie se préparant à une journée de formation

Les bénéfices de la sieste

Le sommeil, sa prévention et sa ré éducation sont une des matières enseignées à l'Ifnat dans la formation en naturopathie : Praticien en Hygiène de vie Naturopathe.

Savez-vous que le sommeil est notre 2ème besoin primaire? Le premier étant de respirer, vient ensuite seulement! le fait de boire et de manger.

Sa privation ponctuelle ou chronique de plus en plus fréquente dans notre civilisation moderne entraîne la fameuse 'dette de sommeil' , délétère pour la santé mentale et physique.

Une étude récente a montré que les Français dorment en moyenne 6 heures par nuit, or il y a 60 ans le temps de sommeil était de 8h par nuit en moyenne, la perte de sommeil quotidienne est donc énorme!


La France en dette...de sommeil !


Quelles sont les conséquences d'une 'dette' de sommeil?


Le manque de sommeil entraîne un épuisement du système nerveux et peut être le lit du 'burn out', il peut entraîner du surpoids car on mange plus lorsqu'on dort moins!



Il peut entraîner des tensions musculaires, une perte de vitalité, une perte de l’accès à l’intelligence automatique et est également le lit de la dépression.


Alors, comment, dans ces temps où l'on se couche souvent tard à cause de l'utilisation tardive des écrans notamment, qui envoient un lumière bleue qui dérègle notre horloge biologique, peut-on augmenter notre temps de sommeil sur 24h?

Par... la sieste !


Une étude intéressante a montré que l'être humain n'est pas conçu physiologiquement pour dormir sur une seule plage nocturne. Nous sommes conçus pour dormir sur une longue plage nocturne, et sur une courte plage diurne, en début d'après-midi, en moyenne 6h après le lever du matin.

La sieste est donc d'un point de vue physiologique, nécessaire!

Les habitants des pays chauds l'ont bien compris, les Mexicains par exemple sont les champions de la sieste!

Etudiante en naturopathie faisant la sieste après sa formation
Étudiante en naturopathie faisant la sieste

La sieste représente une solution idéale pour récupérer le manque de sommeil nocturne.

Pour rappel, notre sommeil se découpe en cycles d'une heure 30 environ, chaque cycle étant découpé en phases. Chaque phase a une fonction sur notre cerveau et notre récupération, nous allons voir quels sont les temps de sieste nécessaires selon notre besoin.

Quelles sont les clés pour intégrer la sieste dans nos habitudes, et pour avoir une sieste réussie ?


Selon le temps dont vous disposez, la sieste éclair est une première possibilité. Elle durera une minute à une minute trente, peut se pratiquer assis ou semi-allongé et vous apportera avant tout de la relaxation mentale. Salvador Dali était adepte de ces siestes éclair, il se réveillait au son de la cuillère tombant de sa main (le sommeil entrainant un relâchement musculaire).




Pendant cette très courte sieste, le cerveau n'est plus stimulé par la multitudes d'informations extérieures et vous vous rechargerez un peu. Cette sieste est possible partout et pour tous!




Si vous souhaitez une récupération plus importante, notamment pour limiter les risques de somnolence ou les problèmes cardio-vasculaires, une sieste plus thérapeutique d'au moins 10 minutes sera nécessaire, elle permettra d'atteindre la phase dite de sommeil 'lent léger'.


Si les nuits sont écourtées, et que vous sentez le manque de sommeil affecter vos journées et votre humeur, une sieste de 30 à 45 minutes sera nécessaire. Elle permettra notamment de faire baisser les taux d'hormones de stress, le cortisol en priorité, pendant la phase de sommeil 'lent profond' atteinte sur une sieste d'au moins 30 minutes.

Nous avons tous expérimenté un manque de créativité ou des difficultés de mémorisation suite à un manque de sommeil. Si c'est le cas, privilégier une sieste d'au moins une heure pour atteindre la phase de sommeil 'paradoxal' qui joue sur la mémoire procédurale.

S'écouter et aérer son corps et son esprit.


Nous l'avons dit précédemment, l'envie de dormir se manifeste en général 6 heures après le lever du matin, mais si vous souhaitez mettre en place des 'siestes thérapeutiques', récupératrices, certains préfèreront le début d'après midi, d'autres la fin d'après-midi.

La naturopathie explore l'écoute de vos besoins, alors respectez votre rythme naturel!


En cela le télétravail et les périodes de confinement sont de vraies périodes bénéfiques au respect de nos rythmes.

Sous réserve de ne pas être enfermé toute la journée, d'être dans un pièce la plus lumineuse possible, et ce dès le matin! La stimulation de notre cerveau par la lumière naturelle, par une activité mentale et une activité physique quotidienne, même courte, entraineront un sommeil de qualité, profond, récupérateur, que ce soit sur une plage nocturne ou pendant une sieste.


Naturopathe faisant une pause pendant sa formation à distance

N'oubliez pas! De la qualité des phases d'éveil va dépendre la qualité de notre sommeil.

37 vues0 commentaire