top of page
  • Photo du rédacteurIFNAT

L'importance de la qualité de l'eau que l'on boit

Dernière mise à jour : 30 mai 2023




L’eau vitale

L’eau constitue environ 65% de notre organisme (plus pour le bébé, moins pour le sénior). En masse, nous parlons plutôt de 90%. Dès lors, on comprend aisément l’importance cruciale de surveiller la qualité de l’eau que l’on ingère mais aussi l’eau de nos douches et bains ou celle que l’on utilise pour laver nos légumes ou faire la cuisine.

Le naturopathe peut proposer, si c’est nécessaire et possible pour son consultant, une cure de détoxication pour nettoyer son organisme.

Mais, la naturopathie étant avant tout une discipline qui s’attache à travailler sur la CAUSE d’un dysfonctionnement, il est certes très utile de nettoyer ses organes vitaux en utilisant des synergies de plantes par exemple, mais il serait beaucoup mieux si l’on pouvait, en amont, ne pas laisser d’éléments polluants pénétrer notre corps.


Les 7 rôles-clefs de l’eau

– L’eau nettoie les cellules. Elle nous débarrasse des toxines et pollutions que nous subissons chaque jour.

– L’eau aide à réguler le poids. L’eau participe à la régulation du taux de sucre dans l’organisme : je m’hydrate mieux, je digère mieux. Une meilleure assimilation permet une meilleure régulation et, par conséquent, une meilleure élimination.

– Oxygénation des organes vitaux. L’eau aide à garder un taux d’humidité indispensable au bon fonctionnement de nos organes, notamment les poumons. Des poumons mieux hydratés favorisent une meilleure oxygénation globale de l’organisme.

– Lubrification des muscles. Bien hydratés, nos muscles fonctionnent mieux et en souplesse, ils sont moins sujets aux crampes. Boire plus d’eau aide à réduire les risques de blessures et d’entorses lors de la pratique d’activités sportives. L’eau est également un régulateur de la température corporelle.

– Fonctionnement du cerveau. Avec 85% d'eau, le cerveau est l’organe qui contient le plus d’eau dans notre corps. Un cerveau bien hydraté augmente la capacité de concentration et diminue les pertes de mémoire.

- L’eau et la libido. Des études ont montré qu’un organisme insuffisamment hydraté pouvait également conduire à des baisses de libido. En effet, elle joue un rôle principal dans la circulation sanguine et la pression artérielle.

– L’eau est source d’énergie. L’eau permet d’augmenter la circulation des flux dans l’organisme et de faciliter les échanges entre les cellules. Elle permet ainsi une meilleure synthétisation des protéines et des diverses transformations au sein de notre « usine chimique ».

– Faciliter les flux d’énergie permet de diminuer la fatigue. Boire plus d'eau améliore l’humeur. Le stress est cause de déshydratation dans l’organisme, souvent associé à des sentiments dépressifs ou de colère.


Les polluants invisibles de l’eau

L’eau du robinet

En France, les pouvoirs publics annoncent que « notre eau est parmi les meilleures et plus contrôlées du monde ». Mais qu’en est-il vraiment ? De nombreuses études réalisées par des organismes indépendants démontrent qu’en réalité les normes et critères déterminant la qualité d’une Eau Destinée à la Consommation Humaine (EDCH) ne sont que des curseurs ajustables, bien souvent de façon « politique ».


Chlores et dérivés : Ils sont le seul moyen actuel pour l’élimination des bactéries. On les dit inoffensifs…mais en réalité, il faut savoir que lorsque le chlore rencontre des composés organiques (bout de feuille, peau, matière fécale…) il « mute » et produit des trihalométhanes (THM). Ces THM pénètrent le corps humain quand on boit de l’eau, par inhalation ou par contact avec la peau. A l’échelle nationale, ils seraient responsables de 5% des cancers de la vessie…et ils ne sont qu’un des quelques 600 sous-produits du chlore.


Pesticides, engrais et autres éléments chimiques issus de l’agriculture intensive : une centaine de molécules sont recherchées dans les analyses d’une eau qui va être déclarée « potable », alors qu’il en existe plus de 100 000 utilisées en Europe !

On relève également, et de plus en plus, de traces de résidus médicamenteux (antibiotiques, antidépresseurs, contraception, chimiothérapie…). Ceci est dû à l’augmentation constante de leur consommation et des progrès de la science pour prolonger la vie. Toutes les rivières, cours d’eau et nappes phréatiques sont concernées. Les centres de traitement des eaux ne sont pas du tout équipés pour faire face à ce type de pollution.


PCB et Métaux lourds : Le PCB (polychlorobiphényles) est un polluant organique persistant présent dans les sols et les cours d’eau. Bien qu’interdit depuis 1987, ce polluant responsable de cancers est présent partout. Le plomb, arsenic, antimoine, aluminium, fer… sont également détectables dans l’eau « potable », même en infimes quantités (voir plus bas, les « effets cocktail »)


Micro-plastiques : Ce sont d’infimes fragments de plastique souvent invisibles à l’œil nu. Ils sont présents dans tous les cours d’eau et dramatiquement présents à la surface de nos océans. Une étude récente (2021) de l’IFREMER estime leur quantité à 24 000 milliards et cette quantité a été multipliée par 5 depuis 2015. Pour information : le « continent de plastique » de l’océan Pacifique mesure 6 fois la France. Nous ingérerions l’équivalent d’une carte de crédit par semaine !


L’eau en bouteille

Elle est 60 fois plus chère que l’eau du robinet et son plastique pollue énormément la planète (en France, 25 millions de bouteilles plastique – mal recyclées – sont jetées chaque jour). Pourtant, elle n’est pas exempte de tout reproche. Une enquête de 60 millions de consommateurs a passé au crible les eaux de 37 sources et c’est édifiant : alors que 85 polluants étaient recherchés – c’est peu sur les 100 000 couramment utilisées en Europe – 10 sources étaient contaminées aux pesticides et résidus médicamenteux. Par ailleurs, l’eau en bouteille est stockée, parfois au soleil durant de longues périodes et dans des conditions qui détruisent fortement son pouvoir énergétique. C’est une eau dite « morte ».

Conseil important : ne laissez jamais une bouteille d’eau trainer dans votre voiture ! Chaleur et soleil dégradent le plastique de la bouteille qui libère des polluants très nocifs pour la santé.

De plus, les gens consomment régulièrement de l’eau minérale alors qu’elle n’est pas bonne pour la santé en utilisation continue ! C’était à l’origine une eau « médicale » qui ne devrait être utilisée qu’avec parcimonie.



Les effets cocktail

Le plus dangereux est ce qu’on appelle « l’effet cocktail ». C’est le mélange et l’accumulation quotidienne de ces polluants présents dans l’eau qui, à la longue, se révèle dangereux. Ceci est maintenant connu et avéré.


Une solution efficace : filtrer son eau

Comment se prémunir de ces polluants insidieux et invisibles ? La meilleure solution consiste à consommer l’eau du robinet filtrée. Mais pas avec n’importe quel filtre ! Il existe les carafes filtrantes, les batônnets de charbon Binshotan, les perles de céramique (peu efficaces)..

On trouve ensuite des filtres à installer sous l’évier ou à l’entrée d’arrivée d’eau pour toute la maison.

Vous avez peut-être entendu parler des osmoseurs.

Efficaces, mais peu écologiques : ils ne filtrent qu’un seul point d’eau et surtout ils rejettent et gaspillent 2 à 5 litres d’eau pour en purifier 1 ! Il est important, si vous le pouvez, d’installer un système de filtration globale à l’arrivée d’eau de votre habitation. En effet, l’eau de la douche doit être également purifiée : vous absorbez 600 fois plus de toxines par les pores de la peau que par l’eau que vous ingérez !

Le système de filtration doit être autonome en énergie, c’est à dire non branché au réseau électrique.

Il doit être simple, pratique et surtout sans entretien. Pas question d’avoir à rajouter du sel ou autres produits !


Attention aux adoucisseurs d’eau : ils se font passer pour des purificateurs d’eau mais n’en sont pas du tout. Ils ne sont faits que pour « casser » chimiquement les molécules de calcaire et ont besoin de sels pour fonctionner. Les vendeurs d’adoucisseurs ne vous le diront pas, mais l’eau qui en découle est impropre à la consommation humaine.


Nous n'avons pas pour habitude de conseiller tel ou tel produit, mais la diversité sur le marché est telle qu’il peut être difficile pour le novice d’y voir clair.

Après avoir étudié des dizaines de systèmes de filtration d’eau un modèle surpasse, et de loin, tous les autres : le filtre vitalisant pour habitation Amilo.

Loïc Sallet, son concepteur, est un chercheur, naturopathe, auteur, conférencier, vidéaste…mais avant tout un passionné par l’eau qu’il étudie depuis 20 ans.


Les qualités du système Amilo

Il rassemble à lui tout seul tout ce qu’on peut attendre d’un tel système : global, simple et pratique, autonome, écologique et économique, très efficace sur les micropolluants (analyses avant/après à l’appui) et surtout : non seulement il retient toutes les molécules indésirables de l’eau du robinet, mais en plus il la dynamise ! Grâce à un module exclusif de vitalisation et d'un vortexeur aux 5 spirales basées sur le nombre d’or, votre eau est restructurée pour retrouver la dynamique et l’énergie vitale qu’elle avait au sortir de la source.


Ne pas oublier : l’eau du robinet et celle en bouteille sont des eaux mortes énergétiquement qu’idéalement on dynamise avant consommation (en la solarisant, en la mettant sur une fleur de vie, dans un flacon d’un certain bleu, en la remuant selon le mouvement de l’infini.. il y a différents moyens de le faire.)

Si vous sous intéressez au système Amilo : le système est installé à l’arrivée d’eau de votre habitation par un plombier professionnel Amilo. Il est important de noter que chaque filtre vitalisant est adapté à votre situation/configuration.


L’eau vitalisée

On parle de restructuration, vitalisation, dynamisation, renaturation… cela consiste en fait à lui rendre sa nature vitale originelle perdue dans les multiples traitements subis et les kilomètres de tuyaux parcourus. Résultat, l’eau vitalisée est plus favorable au vivant, elle hydrate mieux les cellules en profondeur. Douce et agréable à boire, débarrassée du goût de chlore, elle a été testée sur des animaux (chat et oiseaux) en déposant 2 assiettes dans le jardin.

L’une avec de l’eau du robinet non filtrée, l’autre avec de l’eau passée par le filtre vitalisant Amilo. Résultat du test : 100% des gouteurs se sont régalés avec l’eau Amilo !


Le traitement naturel du calcaire

Le système Amilo, grâce à son module de vitalisation et son vortexeur à implosion, agit naturellement sur le calcaire. Les molécules de calcite (incrustantes) sont en quelque sorte déstructurées et transformées en aragonite (non incrustante). Vous n’avez pas besoin d’adoucisseur, vos canalisations et appareils ménagers sont protégés, et votre eau reste parfaite pour votre santé !


Il est important de préciser que nous n'avons AUCUN conflit d’intérêt ou moindre rétribution par ce distributeur. Il s'agit simplement de l'observation ainsi que de la comparaison de nombreux moyens de filtration de l'eau qui nous permettent d'affirmer que ce filtre apporte une qualité de l'eau à tous niveaux et nous souhaitions en partager l'information.


Prenez soin de vous !


Edwige FAJFER


IFNAT


87 vues0 commentaire

Comments


bottom of page